Présentation

Créer un Blog

Recherche

Liens

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>
Lundi 31 mars 1 31 /03 /Mars 12:43
Le naturisme met l’accent sur une atmosphère familiale saine et naturelle. Pourtant, il existe de nombreux exemples de familles qui pratiquent le naturisme « social » ou « à la maison », et qui ne révèlent jamais ce pan de leur vie à leurs proches, parce qu’ils craignent leurs réactions. Leur peur d’être critiquées est due au manque de données scientifiques bien étoffées qui les confirmerait dans leur croyance que le corps humain en soi n’a rien d’anormal ou de malsain, et que la nudité vécue en dehors d’un contexte sexuel ne présente aucun danger pour les enfants, bien au contraire.

Rappelons que pour les naturistes, la nudité des corps a un double objectif : remettre l’humain au sein de la nature et bénéficier du contact intime avec les éléments naturels ; favoriser la tolérance, le respect de soi et des autres, valeurs essentielles à une vie sociale harmonieuse. La nudité favorise le développement de l’enfant en lui permettant de connaître son corps et d’en accepter plus facilement les transformations. Les enfants prennent également très vite conscience qu’il y a des lieux où l’on vit nu et d’autres où il faut s’habiller.
Le mouvement naturiste est un mouvement familial. C’est presque 80% des personnes qui fréquentent les terrains naturistes. Il est fréquent de rencontrer des familles qui regroupent plusieurs générations de naturistes, enfants, parents, grands-parents, et la nudité collective trouve naturellement son prolongement dans la nudité familiale. La nudité pratiquée exclusivement dans un cadre domestique, parents-enfants nus chez soi dans la salle de bain ou à la sauvette au jardin, n’est pas du naturisme. Les spécialistes de l’enfance qui émettent des réserves sur le fait pour les parents de se montrer nus devant leurs enfants, reconnaissent que le naturisme modifie complètement ce rapport parents-enfants nus.
Clairement, à partir des recherches scientifiques réalisées jusqu’à maintenant, on devrait pouvoir tirer cette conclusion évidente et implacable : exposer les enfants à la nudité n’est pas seulement sans danger, il semble même que ce soit bénéfique. Les enfants élevés dans un tel environnement deviennent des adultes qui sont à l’aise avec leur corps et avec leur sexualité. Plusieurs scientifiques dont Yates, Story, Lewis et Janda, ainsi que les Goldman démontrent, avec preuves convaincantes à l’appui, que le fait d’exposer les enfants à la nudité dans un contexte social est bénéfique pour eux.
Pour les familles qui pratiquent le naturisme, ces conclusions sont évidentes et nul besoin de faire des recherches exhaustives pour y arriver. Il suffit de passer quelque temps dans un centre naturiste pour observer l’épanouissement des enfants, leur confort face à la nudité et la joie qu’ils ont de profiter pleinement de la vie et de la nature. Néanmoins, prenons le temps de décrire ce que les scientifiques ont conclu jusqu’à maintenant.

Une étude de Goldman et Goldman (1981) portait sur les enfants et leur perception de la nudité. Les Goldman ont interrogé 838 sujets âgés de cinq à quinze ans, vivant en Amérique du Nord, en Angleterre, en Australie et en Suède. Ils ont rencontré chaque enfant individuellement, et leur ont posé des questions ayant pour but de susciter des réactions permettant d’évaluer leurs perceptions vis-à-vis du port de vêtements, de la nudité (telle que perçue par la société dans son ensemble) et de la pudeur. Ils ont ensuite codé les réponses en fonction de l’échelle de Kohlberg sur les stades de développement du jugement moral, afin d’évaluer le degré de raisonnement cognitif de chaque enfant en fonction des réponses reçues. Ils ont conclu que c’était les enfants anglophones, surtout nord-américains, qui insistaient le plus sur la nécessité de porter des vêtements. Les anglophones étaient également les moins susceptibles d’atteindre le stade de développement le plus élevé du jugement moral, en ce qui concerne les raisons pour lesquelles il fallait ou non porter des vêtements ou se sentir gêné d’être nu. Les enfants suédois, quant à eux, ont eu une note beaucoup plus élevée. En effet, ils semblent être beaucoup plus ouverts à l’idée de ne pas porter de vêtements et ce, même s’ils vivent dans un climat beaucoup plus froid, qui justifierait d’autant plus la nécessité de se vêtir. Les Goldman soulignent que l’éducation sexuelle est obligatoire dans les écoles suédoises à compter de l’âge de huit ans, et que le sauna et la pratique du naturisme sont deux traditions nord-européennes bien établies dans ce pays.

Story (1979) a interrogé 264 enfants de trois à cinq ans répartis dans toutes les régions des États-Unis. Chacune des familles a été sélectionnée et classée en fonction de l’une ou l’autre de catégories suivantes : « naturistes sociaux », « naturistes à la maison seulement », ou « textiles » [lorsque l’on parle de naturisme, on utilise souvent le mot « textile » pour désigner les non-naturistes]. Ils ont trouvé une forte corrélation entre le naturisme pratiqué en famille et la perception que les sujets avaient de leur propre corps et ce, peu importe le sexe, l’origine ethnique ou la région dans laquelle ils vivaient. Les enfants naturistes, comparativement aux enfants textiles, ont tous démontré un degré plus élevé d’acceptation de leur corps, et une perception plus juste et plus positive d’eux-mêmes.

Une étude des psychologues Lewis et Janda de l’Université Old Damien confirme aussi que l’exposition accrue de la nudité au sein de la famille renforce l’acceptation de son corps et améliore l’estime de soi. Une étude de la California School of Professional Psychology conclut que les individus ayant été moins exposés à la nudité de leurs parents durant leur enfance ont présenté un niveau plus élevé d’anxiété envers leur corps et leur sexualité à l’âge adulte.
En fait, un commentaire fréquent des scientifiques mentionne que ce n’est pas la nudité en soi qui peut être problématique pour les enfants, mais plutôt le contexte dans lequel la nudité prend place et l’attitude des parents. En effet, les enfants répondent davantage à l’attitude des parents face à la nudité qu’à la nudité elle-même. Pour les enfants, la nudité devient un problème seulement si on la traite ainsi. Pour plusieurs psychologues, le message implicite lancé par l’absence de nudité à la maison est que le corps nu est fondamentalement inacceptable et honteux – une attitude qui se transforme en un inconfort face à la nudité.

Redonner sa juste place au corps, découvrir le plaisir de vivre en harmonie avec la nature, telle est la vérité du naturisme. Permettre aux enfants de mieux s’accepter comme ils sont, d’accroître leur respect pour les autres et de les conscientiser sur l’importance du soin pour l’environnement, voilà les valeurs véhiculées par le naturisme. Offrez donc cette culture en héritage à vos enfants.

Par didi20215
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés